Soros, Sherpa & Fondation Charles Léopold Mayer (2)

Dans notre précédent billet, nous soulignions les liens entre l’Open Society et la Fondation Charles Léopold Mayer – partenaire de Sherpa – via la EDGE Funders Alliance. Poursuivons ici avec l’European Foundation Centre, l’autre organisme dont la FPH est membre.

L’European Foundation Centre (EFC), domiciliée en Belgique, se présente comme « la plateforme pour et championne de la philanthropie institutionnelle », et compterait plus de 200 organisations membres.[1]

La qualité de sorosite de l’EFC apparaît très vite.[2]

  • La présidente du comité directeur n’est autre qu’Ewa Kulik-Bielińska, directrice exécutive de la Stefan Batory Foundation, i. e. l’Open Society polonaise – le lecteur pourra retrouver la genèse de sa création sous la plume de Soros dans Underwriting Democracy.
  • La vice-présidente est Katherine Watson, directrice de l’European Cultural Foundation (une ONG néerlandaise). L’Open Society figurait parmi ses partenaires de 2015.[3] On peut aussi y trouver des ONG proches de l’Open Society, que nous ne détaillerons pas ici par question de pertinence et d’à-propos. On mentionnera seulement, toutefois, la Stavros Niarchos Foundation (SNF), ONG grecque pro-migrants, mécène[4] de Solidarity Now (l’Open Society grecque d’aide aux migrants fondée en 2013), et qui avait invité George Soros à donner une conférence, le 28 juin 2013, sur le thème « The Role of Philanthropy within a Social Welfare Society ».[5] Nous reviendrons sur la SNF, bien plus liée aux cercles de pouvoir qu’en apparence, dans un autre billet. Par ailleurs 1) l’Open Society a cofinancé la publication « 10 Years Step Beyond Travel Grants (2003-2013) pour l’European Cultural Foundation[6] 2) Katherine Watson n’a pas caché sa joie lorsque Jordi Vaquer devint le nouveau directeur de l’Open Society Initiative for Europe.[7]

european-cultural-foundation

european-cultural-foundation-2

katherine-watson

  • Sara Llewellin, membre, chef exécutif du Barrow Cadbury Trust. Cette organisation a travaillé à plusieurs reprises avec l’ONG de Soros sur la question de l’intégration des migrants[8] et font tous deux partie de l’initiative Migration Exchange, créée en 2010.[9] Nous apprenons que les organisations membres ont en outre financé, entre autres : le Migration Observatory, British Future, Migrants Rights Network, l’Université de Manchester et Women for Refugee Women.

Le Conseil de gouvernance de l’EFC (qui conduit son travail stratégique et programmatique), composé de 30 organisations, voit l’Open Society et les sorosites y occuper une place disproportionnée au regard de ce qu’on pourrait attendre d’une répartition équitable au sein de représentants de la « société civile » :

  • Open Society Foundations (pour la Belgique)
  • Open Society Estonia (pour l’Estonie)
  • Stefan Batory Foundation (pour la Pologne)
  • TrustAfrica (pour le Sénégal), qui « se veut une alternative africaine aux fondations et grandes ONG occidentales, à commencer par Human Rights Watch »[10]; créée par Akwasi Aidoo (auquel nous consacrerons un billet entier au vu de son rôle central dans les réseaux Soros.[11] Contentons-nous pour le moment de noter qu’il est membre du Comité consultatif régional africain de l’Open Society et du Comité consultatif de l’Open Society Fellowship.[12] TrusAfrica est bien entendu financé par l’Open Society.[13]
  • National Foundation for Civil Society Development (pour la Croatie). L’ONG n’est pas à proprement parler financée par l’Open Society. Toutefois, elle est opératrice de programme pour la sorosite norvégienne EEA Grants / Norway Grants, qui lui a alloué 1,3 million d’euros en 2014.[14]
  • Barrow Cadbury Trust (pour le Royaume-Uni). Voir supra.
  • Stavros Niarchos Foundation (pour la Grèce). Voir supra.
  • European Cultural Foundation (pour les Pays-Bas). Voir supra.
  • « la Caixa » Banking Foundation (pour l’Espagne). Avec l’Open Society, elle fait partie des douze organisations qui composent l’European Program for Integration and Migration (EPIM), une ONG pro-migrants, financent en commun avec quatre autres organisations l’ONG « antiraciste » Rumores[15], et sont les deux financeurs d’un programme de formation en gestion universitaire pour les établissements haïtiens d’enseignement supérieur.[16]
  • Mama Cash Foundation (pour les Pays-Bas), dont l’Open Society finance, comme nous l’avions déjà relevé, l’initiative Red Umbrella Fund.
  • Mozaik Foundation (pour la Bosnie-Herzégovine). Elle est financée par de nombreuses organisations, souvent influentes : USAID, Balkan Trust for Democracy du German Marshall Fund, Stavros Niarchos Foundation, Charles Stewart Mott Foundation, Rockefeller Brothers Fund, etc.[17] L’Open Society de Bosnie-Herzégovine fut son bailleur de fonds en 2002, 2003, 2004, 2005, 2007[18], 2009, 2010 et 2011.[19]
  • Sabanci Foundation (pour la Turquie). Outre le fait d’avoir reçu des récompenses qui annoncent la couleur (Clinton Global Citizen Award en 2015, David Rockefeller Bridging Leadership Award en 2013, etc.[20]). Cette ONG est dirigée par Guler Sabanci (de la richissime famille turque Sabanci), également présidente du Comité directeur de l’Haci Omer Sabanci Holding et du Conseil d’administration de l’Université Sabanci. Une personnalité influente, manifestement. On notera ici qu’en 2005, elle rencontra Soros en Turquie pour discuter de projets éducatifs et déclara à l’Hurriyet Daily News que « l’Open Society Institute – la Fondation de George Soros et l’Université de Sabanci coopéraient sur de nombreux projets. « Les plus importants concernent le système éducatif turc », dit Sabanci, remerciant le financier pour ses contributions via la Soros Foundation. »[21]
  • The VELUX Foundations (pour le Danemark). Aucun lien avec l’Open Society. Quoique : en 2015, la VELUX Fonden accorda près de 15 millions de couronnes danoises (environ 2 millions d’euros) à la Central European University de Soros pour un projet sur les Roms.[22] Idem en 2016 pour le même motif.[23]

velux

  • VolkswagenStiftung (pour l’Allemagne). Wilhelm Krull, son secrétaire est son représentant à l’EFC. Il est aussi membre du Comité directeur de la Central European University de George Soros.[24] Le site Relationship Science rapporte des liens plus directs de Krull avec Soros lui-même et ses proches.[25]

krull-2

  • La Bertelsmann Stiftung (pour l’Allemagne), proche de l’Open Society. On renverra ici le lecteur au seul livre consacré en France à cette influente fondation : La Fondation Bertelsmann et la gouvernance mondiale, de Pierre Hillard.
  • ERSTE Stiftung (pour l’Autriche). L’ERSTE et l’Open Society ont organisé / financé plusieurs événements / initiatives en commun, comme le Balkan Investigative Reporting Network[26] ou la Vienna Policy Conference (sur la crise des migrants).[27]
  • On trouve d’autres organisations qui travaillent avec l’Open Society, notamment dans le financement d’ONG d’aide aux migrants : Ford Foundation, Charles Stewart Mott Foundation, Oak Foundation.
  • On remarquera l’influent Rockefeller Brothers Fund. Difficile d’ailleurs de comprendre qu’avec la Ford Foundation, ces deux organismes jouent un rôle dans cet « European » Foundation Centre.

En résumé, sur trente organisations, cela fait beaucoup, en tout cas suffisamment pour comprendre à quel écosystème sorosien adhère la Fondation Charles Léopold Mayer, ce partenaire de Sherpa.

Thibault Kerlirzin

Notes

[1] http://www.efc.be/

[2] http://www.efc.be/about/governance/

[3] http://www.culturalfoundation.eu/our-partners/

[4] http://www.snf.org/en/grants/grantees/s/solidaritynow/program-support/

[5] https://www.youtube.com/watch?v=tvPITLsVJGM

[6] http://www.culturalfoundation.eu/step-beyond-10-years/

[7] https://www.opensocietyfoundations.org/voices/interview-jordi-vaquer-director-open-society-initiative-europe

[8] https://www.opensocietyfoundations.org/events/building-inclusive-communities-practical-and-local-initiatives-promote-migrant-integration

[9] https://www.barrowcadbury.org.uk/what-we-do/programmes/migration/migration-exchange/

[10] http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/02/08/le-proces-habre-aiguillon-de-la-societe-civile-africaine_4861113_3212.html

[11] https://www.linkedin.com/in/akwasi-aidoo-a456223a

[12] https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:_jjPmYZyIi8J:https://www.opensocietyfoundations.org/people/akwasi-aidoo+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr

[13] http://www.trustafrica.org/Fr/a-propos-de-trustafrica/nos-bailleur

[14] http://eeagrants.org/programme/view/HR02/PA38

[15] http://www.antirumores.com/eng/who_are_we.html

[16] http://www.alterpresse.org/spip.php?article12390#.WJc0odThD4Y

[17] http://www.mozaik.ba/bs-lat/donatori

[18] http://www.mozaik.ba/en/slider-vijesti/itemlist/category/8-donatori

[19] http://www.mozaik.ba/en/slider-vijesti/itemlist/category/8-donatori?start=10

[20] http://www.sabancivakfi.org/page/our-awards

[21] http://www.hurriyetdailynews.com/soros-sabanci-discuss-education-projects.aspx?pageID=438&n=soros-sabanci-discuss-education-projects-2005-06-10

[22] http://veluxfoundations.dk/sites/all/themes/veluxfonden/pdf/grants2015.pdf

[23] http://veluxfoundations.dk/sites/default/files/20170109_vf-yearbook-2016-uk-web.pdf

[24] http://www.lg-handbook.info/index.php?option=com_steckbriefe&task=view&contact_id=102&Itemid=47

[25] http://relationshipscience.com/wilhelm-krull-p54855792

[26] http://www.erstestiftung.org/blog/bfje-call-2017/

[27] https://www.opensocietyfoundations.org/events/has-refugee-crisis-damaged-citizens-trust-eu-project

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s